Suivi médical

Tout au long de son parcours professionnel, le salarié bénéficie d’un suivi individuel de santé adapté. Depuis le 1er janvier 2017, les modalités du suivi médical des salariés ont changé. On parle de SUIVI INDIVIDUEL RENFORCÉ et de SUIVI INDIVIDUEL SIMPLE.

Le suivi médical du salarié est individualisé en fonction :

  •  de ses conditions de travail
  •  de son âge
  •  de son état de santé
  •  des risques professionnels auxquels il est exposé

L’organisation des examens concernant le suivi des visites médicales en entreprise relève de la responsabilité de l’employeur.

Visites d’embauche

Poste sans risque particulier 

Il s’agit d’une visite d’information et de prévention par un professionnel de santé (médecin ou infirmière) maximum 3 mois après la prise de poste, sauf pour :

  • les travailleurs de moins de 18 ans
  • les travailleurs de nuit
  • les postes exposant aux agents biologiques du groupe 2
  • les postes pour lesquels les valeurs limites d’exposition aux champs électromagnétiques sont dépassées

Pour ces 4 catégories, la visite s’effectue avant la prise de poste.

Poste à risque particulier

Il s’agit d’un examen médical d’aptitude à l’embauche à effectuer avant la prise de poste par le médecin du travail pour les salariés pouvant être affectés à des postes les exposants:

  • A l’amiante
  • Au plomb
  • Aux CMR
  • Aux agents biologiques catégories 3 et 4
  • Aux rayonnements ionisants
  • Au risque hyperbare
  • Au risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et démontage des échafaudages
  • Aux postes affectant des jeunes aux travaux interdits
  • Aux postes nécessitant une autorisation de conduite
  • Aux postes nécessitant une habilitation électrique

Visites périodique

Poste sans risque particulier

Il s’agit d’une visite d’information et de prévention (VIP) tous les 5 ans (maxi) par un professionnel de santé (médecin ou infirmière).

Poste à risque particulier

Tout travailleur affecté à un poste présentant des risques particuliers pour sa santé ou sa sécurité ou pour celles de ses collègues ou de tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail, bénéficie d’un suivi individuel renforcé de son état de santé. Il s’agit d’un examen médical d’aptitude tous les 2 ans avec une alternance entre le médecin du travail et l’infirmière pour les salariés affectés à des postes les exposants:

  • A l’amiante
  • Au plomb
  • Aux CMR
  • Aux agents biologiques catégories 3 et 4
  • Aux rayonnements ionisants
  • Au risque hyperbare
  • Au risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et démontage des échafaudages
  • Aux postes affectant des jeunes aux travaux interdits
  • Aux postes nécessitant une autorisation de conduite
  • Aux postes nécessitant une habilitation électrique

Suivi adapté

Pour un travailleur handicapé ou titulaire d’une pension d’invalidité : examen médical d’aptitude puis détermination de la périodicité par le médecin du travail (recommandation maximum tous les 3 ans) puis visite d’information et de prévention (VIP).

Pour un travailleur exposé aux champs électromagnétiques dépassant les valeurs limites d’exposition : examen médical d’aptitude puis détermination de la périodicité par le médecin du travail (recommandation maximum tous les 3 ans) puis visite d’information et de prévention (VIP).

Pour une femme enceinte, venant d’accoucher, allaitante : orientée si elle le souhaite vers le médecin du travail.

Pour un travailleurs de nuit, travailleur exposé aux agents biologiques groupe2, travailleur âgé de moins de 18 ans, travailleur exposé aux champs électromagnétiques dépassant les valeurs limites d’exposition : visite d’information et de prévention par un professionnel de santé dans un délai maximum de 3 ans.

Visites de reprise du travail

Elles sont obligatoires après :

  • Une maladie professionnelle
  • Un congé de maternité
  • Une absence d’au moins 30 jours pour accident du travail, maladie ou accident non professionnel

Visites de pré-reprise

En vue de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en arrêt de travail d’une durée de plus de trois mois, une visite de pré-reprise est organisée par le médecin du travail à l’initiative du médecin traitant, du médecin conseil des organismes de sécurité sociale ou du salarié.

Visites médicales à l’initiative du salarié, de l’employeur, du médecin du travail

Indépendamment des examens d’aptitude à l’embauche et périodiques ainsi que des visites d’information et de prévention, le travailleur bénéficie à sa demande ou celle de l’employeur d’un examen par le médecin du travail.

Le travailleur peut notamment solliciter une visite médicale lorsqu’il anticipe un risque d’inaptitude, dans le but d’engager une démarche de maintien dans l’emploi et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

La demande du travailleur ne peut motiver aucune sanction. Le médecin du travail peut également organiser une visite médicale pour tout travailleur le nécessitant.