Travail par fortes chaleurs:

Les beaux jours sont arrivés, les fortes chaleurs aussi. Quelles précautions pour limiter les risques ?

Lors de périodes de fortes chaleurs et de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs. Des mesures simples permettent d’en limiter les effets sur la santé.

Selon le guide rédigé en mai 2021 par la Direction générale de la Santé pour la gestion sanitaire des vagues de chaleur précise, en cas de vigilance rouge (Météo France), l’employeur doit procéder à une réévaluation quotidienne des risques encourus par chacun des salariés en fonction de la température et de son évolution, de la nature des travaux devant être effectués, ainsi que de l’âge et de l’état de santé des travailleurs. Ainsi l’aménagement de la charge de travail, des horaires et plus généralement de l’organisation du travail doivent être ajustés.

L’arrêt du travail justifié dans certains cas

Dans certains secteurs, les fortes chaleurs peuvent mener à l’arrêt du travail. C’est le cas « des travaux comportant une charge physique importante, par exemple travaux d’isolation en toiture ou de couverture, manutention répétée de charges lourdes », où l’employeur doit « décider de l’arrêt du travail » si les mesures déjà prises sont insuffisantes.

Salariés : des mesures simples à adopter

Il est recommandé de :

  • Boire régulièrement de l’eau ;
  • Porter des vêtements légers ;
  • Protéger sa tête du soleil ;
  • Adapter son rythme de travail ;
  • Éviter toute consommation de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin) ;
  • Demander à son employeur d’organiser le travail de façon à réduire la cadence ;
  • Réduire ou différer les efforts physiques intenses ;
  • Faire des repas légers et fractionnés ;
  • Redoubler de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments

 

 

Les signes d’alertes: maux de tête, sensation de fatigue inhabituelle, vertiges, étourdissements, malaise, perte d’équilibre, désorientation, propos incohérents, perte de connaissance…

Les premiers gestes de secours : appeler les secours (en composant le 15), faire cesser toute activité à la personne, la rafraîchir en la transportant à l’ombre ou dans un endroit frais, lui asperger le corps d’eau, lui donner de l’eau et alerter l’employeur.

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus (site du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion): Chaleur et canicule au travail : les précautions à prendre

 20 juin 2022 – Actualités- TR

 

Retour